VIRTUELLE FACHBIBLIOTHEK GERMANISTIK Germanistik im Netz Logo

Wer-Was-Wo - Detailanzeige

Ergebnisanzeige "Philosophy and Literature "
RessourcentypCall for Papers
TitelPhilosophy and Literature
BeschreibungINTERNATIONAL and PLURIDISCIPLINARY CONFERENCE
organized by the Université de Pau & des Pays de l’Adour
11 and 12 March 2010

PHILOSOPHY and LITERATURE

The relationship between philosophy and literature has, since Antiquity, been characterized by a certain tension: Thus, in Plato, the poet appears almost as the “Other” of the philosopher, representing emotion and not reason, inspiration and not knowledge, a “liar” who Plato argues should be banned from his ideal Republic. The fear of the poet can also be found in Kant, who supposedly said that he needed to read Rousseau several times in order to reach the “essence” of his thought without being distracted by its esthetics, as well as in Adorno’s reservations with respect to Kierkegaard’s literary style. Thus, it seems that the philosophers are more preoccupied with the transgression of the boundary between the two disciplines, leading to an implicit unease (almost a “bad conscience”) due to the same dependence on the textuality of the text as is manifest in literature.

If philosophy prides itself in representing knowledge and reason, faculties it claims to be superior to inspiration and emotion, this sharp dichotomy, fragile and debatable from the beginning, has become more and more difficult to maintain. In particular since the end of the XVIII century, which marks a turning point in the relationship between philosophy and literature, Europe has seen new forms of writing emerge, which defy traditional philosophy in appropriating questions that had previously been exclusively philosophical. Such is the case in Friedrich Schlegel’s project for a Transzendentalpoesie, a « transcendental poetry » conceived as a sort of allegorical and auto-reflexive philosophy whose objective is to transcend philosophy in order to allow it to continue beyond itself – in other words: according to Schlegel, it would henceforth fall to poetry to fulfill the mission of a philosophy held in check by the limits of language.

The epistemological revalorization of literature observable since the Enlightenment can be explained by the crisis of rational philosophy in the wake of the subjectivist “Kantian turn”: the contingency of human knowledge leads to a literary philosophical thought which, through its ambiguity, mirrors the epistemological uncertainty of Modernity. Philosophy’s predominance is called into question, the boundaries between philosophy and literature fade away. What does this mean for the “otherness” presumed to characterize the relationship between philosophy and literature? How might the literarity of philosophy be accounted for? Or the philosophical content of literature? Is philosophy or literature best able to address epistemological, esthetic, metaphysical, and ethical questions? Such questions have been implicitly or explicitly taken up by numerous philosophers, writers, and literary theorists.


This conference thus aims to elucidate the ambivalent relationship between philosophy and literature, between otherness and similarity, between the end of the XVIII and the beginning of the XXI century. Several approaches and lines of thought are possible, including:

- Philosophy in Literature
- Literature in Philosophy
- Literary forms of Philosophy
- Literature and Ethics
- Rhetorics and Philosophy
- The Textuality of Philosophy
-
Inter- and pluridisciplinary approaches are encouraged.


Please send abstracts (around 300 words) to Sébastian Hüsch
before September 15th 2009 at the following address: sebastian.husch@univ-pau.fr.

The conference languages will be French and English.
A publication of the proceedings from the conference is planned after approval of the articles by the
editorial committee


Contact:
Université de Pau et des Pays de l'Adour
Avenue du Doyen Poplawski
F-64013 Pau
Tel.: + 33(0)5 59 40 73 47
Web: http://www.univ-pau.fr/live/

__________________________________________________________________

COLLOQUE INTERNATIONAL et PLURIDISCIPLINAIRE
organisé par l’Université de Pau & des Pays de l’Adour
11 et 12 Mars 2010

PHILOSOPHIE ET LITTERATURE

Le rapport entre la philosophie et la littérature est caractérisé par une certaine tension et ce depuis l’Antiquité. Ainsi, chez Platon, le poète apparaît presque comme « l’Autre » du philosophe, représentant l’émotion et non pas la raison, l’inspiration et non pas le savoir ; raison suffisante pour que Platon veuille bannir ces « menteurs » de poètes de sa république idéale. La peur du poète peut être retrouvée également chez Kant qui aurait dit qu’il lui fallait lire Rousseau plusieurs fois afin de pouvoir accéder à l’« essence » de sa pensée sans être distrait par son esthétique ou encore dans les réserves qu’émet Adorno quant au style littéraire kierkegaardien. Il semblerait que ce soient souvent les philosophes qui manifestent une certaine frilosité concernant la transgression des frontières entre ces deux disciplines, une gêne implicite, presque une mauvaise conscience de dépendre, tout comme la littérature, de la textualité du texte.

Si la philosophie se flatte de représenter le savoir et la raison, facultés supérieures à l’inspiration et à l’émotion, force est de constater que cette franche dichotomie, fragile et discutable dès le début, est difficile à maintenir, notamment depuis la fin du XVIIIe siècle quand le rapport entre philosophie et littérature prend un nouveau tournant qui se manifeste par l’émergence, en Europe, de nouvelles formes d’écriture, défiant la philosophie traditionnelle et s’emparant de thématiques auparavant réservées à la seule philosophie. C’est le cas du projet de Friedrich Schlegel d’une Transzendentalpoesie, d’une « poésie transcendentale » conçue comme une sorte de philosophie allégorique et autoréflexive ayant pour objectif de transcender la philosophie pour que celle-ci puisse se poursuivre au-delà d’elle-même – autrement dit : selon Schlegel, c’est désormais la poésie qui accomplit la mission d’une philosophie tenue en échec par les bornes du langage.

La revalorisation épistémologique de la littérature que l’on peut observer depuis l’époque des Lumières s’explique notamment par la crise de la philosophie rationaliste dans le sillage du tournant subjectiviste kantien: la contingence de la connaissance humaine ouvre la voie à une pensée philosophique littéraire qui, de par son ambiguïté, devient le reflet de l’incertitude épistémologique de la modernité. L’hégémonie de la philosophie est mise en question, les frontières entre philosophie et littérature s’estompent. Qu’en est-il désormais du rapport d’altérité censé caractériser les relations entre philosophie et littérature ? Comment tenir compte de la littérarité de la philosophie ? Comment tenir compte du contenu philosophique de la littérature ? Est-ce la philosophie ou la littérature qui est plus à même d’aborder des questions épistémologiques, esthétiques, métaphysiques ou encore éthiques ? Questions implicitement ou explicitement thématisées notamment par nombre de philosophes, d’écrivains et de théoriciens littéraires.

Ce colloque vise ainsi à élucider le rapport ambivalent entre la philosophie et la littérature, entre altérité et parenté tel qu’il se présente entre la fin du XVIIIe et ce début du XXIe siècle à travers des perspectives différentes. Plusieurs axes de réflexion peuvent être envisagés, tels que :

- la philosophie dans la littérature
- la littérature dans la philosophie
- les formes littéraires de la philosophie
- la littérature et l’éthique
- la rhétorique de la philosophie
- la textualité de la philosophie
-
Toute approche interdisciplinaire et transversale sera particulièrement appréciée.

Les propositions de communication (titre et résumé d’environ 300 mots) sont à adresser à
Sébastian Hüsch avant le 15 septembre 2009 à l’adresse suivante

sebastian.husch@univ-pau.fr.

Les communications se feront en français ou en anglais.
Une publication écrite des communications est prévue après acceptation par le comité de rédaction.

Quelle der BeschreibungInformation des Anbieters
Internetadressehttp://h-net.msu.edu/cgi-bin/logbrowse.pl?trx=vx&list=H-Germanistik&mo...
VeranstaltungsortPau
Bewerbungsschluss15.09.2009
Beginn11.03.2010
Ende12.03.2010
PersonName: Hüsch, Sebastian 
Funktion: Kontakperson 
E-Mail: sebastian.husch@univ-pau.fr 
KontaktdatenName/Institution: Université de Pau et des Pays de l'Adour 
Strasse/Postfach: Avenue du Doyen Poplawski 
Postleitzahl: 64013 
Stadt: Pau 
Telefon: + 33(0)5 59 40 73 47 
E-Mail: sebastian.husch@univ-pau.fr 
LandFrankreich
BenutzerführungFranzösisch
SchlüsselbegriffeSprachphilosophie / Kommunikationstheorie (Sprachtheorie, Sprachbegriffe); Historische Semantik (Wissensgeschichte, Mentalitätsgeschichte, Ideengeschichte); Komparatistik (Kulturvergleich, Interkulturelle Literaturwissenschaft); Literaturtheorie: Klassiker
Klassifikation00.00.00 ohne thematische Zuordnung
Ediert von  H-Germanistik
Ein Angebot vonGermanistik im Netz
URL dieses Wer-Was-Wo-Datensatzeshttp://www.germanistik-im-netz.de/wer-was-wo/8077

© Virtuelle Fachbibliothek Germanistik | Letzte Änderung 25.03.2009 | Impressum | Intern